Niger, rapport national sur les progrès vers l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement 1990-2015

10 mars 2016
image

Pour mesurer les progrès réalisés dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le Niger a déjà produit plusieurs  rapports nationaux. Le présent rapport, qui est le 7è me du genre, a pour objet de mesurer  les efforts consentis  par le pays vers l’atteinte des OMD depuis 1990, retenu comme année de référence et 2015 comme date butoir.

Les informations qui ont permis la mise à jour des indicateurs relatifs au suivi des progrès vers l’atteinte des OMD proviennent, dans la majorité des cas, des enquêtes réalisées par l’Institut National de la Statistique (INS). Il s’agit des Enquêtes Nationales Budget Consommation auprès des ménages (ENBC 1989-1990, 1993-1994, 2007-2008), des Enquêtes Démographique et de Santé (EDSN 1992, 1998), de l’Enquête à Indicateurs Multiples (MICS 2000), du Questionnaire Unifié des Indicateurs de Base du Bien-être (QUIBB 2005), des Enquêtes Démographique et de Santé à Indicateurs Multiples (EDSN 2006, 2012), des Enquêtes sur les Conditions de Vie des Ménages et l’Agriculture (ECVM/A 2011, 2014), des Enquêtes Nutrition 2007-2014 et de l’Etude Nationale d’Evaluation d’Indicateurs Socio-Economiques et Démographiques (ENISED 2015). Les sources administratives, notamment les annuaires statistiques élaborés par l’INS, les annuaires du Ministère de l’éducation, le Système National d’Information Sanitaire (SNIS) etc. ont  également été utilisées.

 

La situation de l’atteinte des OMD au Niger est la suivante :

 

OMD 1 : l’incidence de la pauvreté est estimée à 45,1% en 2014, contre un objectif de 31,5% en 2015. Concernant la malnutrition des enfants, la tendance globale observée sur la période 1992-2014 montre que la proportion d’enfants de moins de 5 ans présentant une insuffisance pondérale ne permettra pas d’atteindre le taux de malnutrition fixé à 18% en 2015 ; en effet,  ce taux est de 31,5% en 2015.

 

OMD 2 : Dans le secteur de l’éducation,  le Taux Net de Scolarisation (TNS), est passé de 18% en 1992 à 63,4% en 2015. Seuls 75,2% des enfants inscrits au primaire ont achevé le cycle ; et seuls 44,2% de la population âgée de 15-24 ans est alphabétisée. Ainsi, en 2015, l’éducation primaire n’est pas assurée pour tous, l’objectif qui est l’universalité, n’est donc pas atteint.

 

OMD 3 : De 1998 à 2014, on observe une tendance à la hausse du rapport entre les filles et les garçons à tous les niveaux d’enseignement. Concernant l’enseignement primaire, ce rapport est passé de 56%  en 1991 à 82%  en 2014. Au secondaire, l’évolution du rapport entre les filles et les garçons est très lente par rapport à celle observée au niveau du primaire. De 1991 à 2014,  il est passé de 41% à 67%. Au niveau supérieur, le rapport est passé de 22% en 1987 à 48% en 2014. La représentativité des femmes au parlement quant à elle est passée de 5,4% en 1990 à 14,2% en 2015.

 

OMD 4 : Le taux de mortalité infanto-juvénile  est passé de 318‰ en 1992 à 126‰ en 2015, pour un objectif national de 106‰ à l’horizon 2015. La mortalité infantile, est passée, quant à elle, de 123 ‰ en 1992 à 51‰ en 2015 pour un objectif de 41%. Il en ressort que des efforts considérables ont été fournis en matière de réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq (05) ans et que le Niger ne se trouve pas très loin de l’objectif.

 

OMD 5 : Le taux de mortalité maternelle au Niger est passé de 700 décès pour cent mille naissances vivantes en 1990 à 520 décès pour cent mille naissances vivantes en 2015, pour un objectif de 175 décès pour cent mille  naissances vivantes. La proportion des accouchements assistés par du personnel de santé qualifié est passée de  14,9% en 1992 à 39,7% en 2015. Le taux de prévalence contraceptive est  passé de 4,4% en 1992 à 13,4% en 2015.

 

OMD 6 : La lutte contre le VIH/SIDA a enregistré des résultats très positifs. La séroprévalence a baissé de manière significative en passant de 0,7% en 2006 à 0,4% en 2012 selon les données des EDSN MICS III et IV.  Elle est encore plus faible chez les jeunes de 15-24 ans.  En ce qui concerne le paludisme, son incidence est passée de 6,3% en 2000 à 32% en 2013 et sa létalité est passée de 0,18% en 2006 à 0,1% en 2013.

OMD7 : La proportion de zones forestières du Niger a baissé au cours de la période 1990-2015, passant de 6,5% à 3,4 % au lieu de croître vers l’objectif de 12,4 % en 2015. La consommation des substances endommageant la couche d’ozone, quant à elle, se situait à 14,6 t en 2014 pour un objectif de 8 t en 2015. Malgré le faible niveau des émissions de carbone et de substances nuisibles à la couche d’ozone, en 2015, le pays n’atteindra pas l’objectif. Concernant le taux d’accès à une source d’eau améliorée, il est passé de 22,3% en 1992 à 67,7% en 2014, au-delà de la cible définie à l’horizon 2015 pour l’indicateur qui est de 44,6%.

OMD 8 : Au Niger le service de la dette rapporté aux exportations des biens et services, est passé de  51,1% en 2001 à 3,7 % en 2014. En ce qui concerne l’utilisation des NTIC, le nombre d'abonnés à un service de téléphonie mobile est passé de 28 pour 100 habitants à 40 pour 100 habitants, entre 2011 et 2014. Quant à l’internet, le nombre d’utilisateurs est passé de 2 utilisateurs  pour 100 habitants en 2011 à 3 utilisateurs pour 100 habitants en 2014.