Arrivée du Secrétaire Général des Nations Unies au Niger

6 nov. 2013

Le Secrétaire Général des Nations Unies est arrivé ce matin à Niamey pour une visite officielle de travail d’une journée au Niger. Monsieur Ban Ki-moon a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier Ministre Brigi Rafini qui avait notamment à ses côtés le Coordonnateur Résident du SNU, Mr. Fodé Ndiaye.

Ban Ki-moon qui vient du Mali est à la tête d’une délégation de haut niveau. Celle-ci  comprend notamment le Président du Groupe de la Banque Mondiale, Mr. Jim Yong Kim, le Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Mr. Donald Kaberuka, la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, et le Commissaire au Développement de l’Union Européenne, Mr. Andris Piebalgs. L’envoyé spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahel, Mr Romano Prodi, est également du voyage.

Au cours de sa visite au Niger, le Secrétaire Général des Nations Unies et la délégation qui l’accompagne rencontreront le Président de la République. La rencontre sera élargie au Premier Ministre et à certains membres du Gouvernement. Ils se rendront également à l’Assemblée Nationale où Ban Ki-moon prononcera un discours devant la représentation nationale. Enfin, le Secrétaire général de l’ONU et sa délégation visiteront l’Hôpital « Poudrière » de Niamey.

Après le Niger, le Secrétaire Général des Nations Unies se rendra au Burkina Faso et au Tchad. Sa visite dans les pays du Sahel est essentiellement centrée sur les défis majeurs auxquels la région fait actuellement face, en matière de  sécurité et de développement. Ce sera l’occasion pour Monsieur Ban Ki-moon de préciser davantage la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel, approuvée récemment par le Conseil de Sécurité. Cette stratégie basée sur le respect des priorités des gouvernements et des peuples de la région sahélienne, s’articule autour de trois piliers, à savoir la gouvernance, la sécurité, et la résilience. Elle englobe les droits de l’homme et porte aussi sur les possibilités qui s’offrent aux femmes et aux jeunes.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe