Les jeunes de Zinder reçoivent des attestations de fin de formation professionnelle dans le cadre du projet AJPANI

9 mai 2017

La Représentante Résidente Adjointe du PNUD remettant son attestation à un bénéficiaire

Le Ministre de la Formation Professionnelle et Technique M. Tidjani Abdoulkadri, qu’accompagne la Représentante Résidente Adjoint du PNUD au Niger Dr Nicole Kouassi, étaient samedi 6 mai 2017, les hôtes des populations de Zinder dans le cadre de la cérémonie de remise officielle d’attestations à 167 jeunes apprenants des communes de Ollélewa et Zinder II formés dans le cadre du projet « Autonomisation des Jeunes pour la Paix au Niger » AJPANI. Cette cérémonie consacre la fin de quatre mois de formation professionnelle destinée aux jeunes filles et garçons de 15 à 25 ans avec l’appui du PNUD, de l’UNICEF et de l’OIM. Ce projet est financé par le fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix : United Nations Peace Building Found.

La remise des attestations s’est déroulée à Oulléléwa (environ 60 Km au Nord-Ouest de Zinder où le Ministre de la Formation Professionnelle et Technique et les Maires des Communes de Olléléwa et Zinder II ont tour à tour intervenu pour rendre un vibrant hommage au PNUD pour les appuis multiformes qu’il ne cesse d’apporter à la jeunesse nigérienne pour assurer sa formation et sa réinsertion sociale.

Le Ministre Tidjani Abdoulkadri s’est réjoui du partenariat que l’Etat entretient avec le PNUD qui accorde un choix capital à la jeunesse pour son épanouissement autour de plusieurs filières de formation.

Pour la Représentante Résidente Adjointe du PNUD au Niger Dr Nicole Kouassi, cette initiative de son institution s’aligne avec toutes les activités depuis 2010 aux côtés du Ministère de la Formation Professionnelle et Technique. Au profit des communes, particulièrement en faveur des jeunes déscolarisés, sans emploi et des candidats à la migration.

Le PNUD dans le cadre du Projet AJPANI a accompagné les Communes de Tassara, Tchintabaraden, Dannet, Aderbisnat, Olléléwa, et Zinder II dans la réalisation des activités relatives à la réhabilitation de quatre centres de formation aux métiers (CFM), la construction de cinq ateliers d’extension des CFM, la construction de six centres de production marketing post-formation, l’appui en équipement de 6 CFM en fournitures pédagogiques, la formation de 500 jeunes à risque dans 16 filières professionnelles telles que l’électricité solaire et installation photovoltaïque. A ceux-là s’ajoute la formation des auxiliaires vétérinaires, l’informatique, l’hydraulique, la réparation des motopompes, la formation des encadreurs dans la sécurité et l’organisation des ateliers de travail, l’élaboration des outils pédagogiques d’appui à l’amélioration de la qualité des apprentissages.

En outre, a-t-elle fait remarquer, dans le cadre de la consolidation de la paix, le PNUD a fait de la formation professionnelle des jeunes, des agents de changement:

« A Innates, Abala, Ayerou, Banibangou, Kabléwa, Toumour, les formations de courte durée ont permis depuis 2011 à plus de 7000 jeunes d’accéder à un apprentissage et à un métier pour la première fois et à comprendre que la formation peut générer des revenus et les aider à sortir de la pauvreté et préparer un avenir prometteur ».

Le Projet AJPANI, a-t-elle dit « offre une opportunité pour apporter aux jeunes des services et des savoirs et les retenir de la tentation vers l’immigration tout en leur assurant un avenir meilleur chez eux. »

La remise des attestations aux 167 apprenants a été suivie de visite aux invités des stands des produits issus de la formation. Au paravent, la Représentante Résidente Adjointe du PNUD au Niger, Mme Nicole Kouassi a animé le vendredi 5 mai un débat sur les antennes de la radio régionale ORTN de Zinder dont l’axe central a essentiellement porté sur les appuis multisectoriels de son organisation à la jeunesse de la région en particulier et celle du Niger en Général pour son autonomisation dans le cadre de la consolidation de la paix dans le pays.

La mission a aussi effectuée une série de visite notamment à l’Institut Universitaire de Technologie de Zinder, au lycée professionnel et au centre du Projet AJPANI installé dans la commune II de Zinder qui accueille 282 apprenants