Projet PCCPNN

Introduction

UNDP-NE-PCCPNN

Le Niger a mis en place en octobre 2011 une Stratégie de sécurité et de développement des zones sahélo-sahariennes qui vise à impulser une dynamique plus forte de développement économique, social et culturel car elles sont confrontées à des conditions délétères de sécurité. Cette stratégie met un accent particulier sur la situation de la jeunesse en proie au chômage, à l’analphabétisme, à l’oisiveté et à l’exode.

C’est dans ce contexte que l’Union européenne, le Danemark et le PNUD se sont engagés à soutenir les initiatives de développement dans le Nord du Niger à travers l'Instrument de Stabilité à Court Terme (IdS-CT) dans  les régions d’Agadez, de Tahoua et de Tillabéry.

Ce que nous avons accompli

-         234 policiers municipaux dont 53 femmes ont été recrutés et formés à l’Ecole Nationale de Police et de la Formation, équipés et déployées dans le 15 communes d’Agadez en appui aux forces de sécurité et de défense ;

-         266 km d’axes secondaires ont été déminés et dépollués à Gougaram et Tchountoulous (Agadez) par une équipe mixte de spécialistes du déminage humanitaire, composée du Génie Militaire et des ex-combattants ;

-         50 relais communautaires (ex combattants) ont contribué à la vulgarisation de la stratégie de communication sur le danger des armes légères et de petit calibre et sur  la non-violence armée;

-         204 jeunes hommes et femmes désœuvrés formés dans six filières professionnelles (couture, électricité, coiffure, teinture, mécanique, chauffeur dépanneur) et accompagnés dans la creation d leur propre entreprise par des équipements et des appuis financiers.

-         Deux Centres de Formation au Métier (CFM) construits (Bilma et Tchirozérine).

-         Par l’approche HIMO plus de 14000 jeunes personnes ont été employés dans des travaux d’intérêts publics multiples: restauration des sols, aménagement des fermes agricoles,  élagage des dattiers, aménagement des sources d’eau, création des marres, fonçage des puits perdus pour la recharge des nappes, réhabilitation des pistes rurales et réhabilitation des infrastructures communales (mairie, école, centre de santé, monument historique).

-         Construction et équipement de l’école primaire de Tezerzet détruite par le conflit armé ;

-         Réhabilitation et équipement du Conseil Régional d’Agadez ;

-         Construction et inauguration du Monument de la paix promu par les associations d’anciens combattants sur le site de la flamme de la paix

-           121 élus locaux dont 40 femmes formés nottament dans la mission des élus, et dans le domaine du genre, développement et paix ;

-          10 microprojets, portés par des ONG ont été financés à hauteur de 213 100 euros. dans le cadre du fonds de soutien aux initiatives à la consolidation de la paix ;

Financement du projet



Financé par  l’Union Européenne et la Coopération Luxembourgeoise à hauteur de 6 101 650 USD

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global