Le projet Consolidation de la Paix dans l’Aïr et l’Azawak (PCPAA)

Introduction

UNDP-NE-PCCALe projet Consolidation de la Paix dans l’Aïr et l’Azawak (PCPAA)

Le projet Consolidation de la Paix dans l’Aïr et l’Azawak (PCPAA) a été une des réponses aux engagements pris par le Gouvernement dans le cadre des accords de paix signés en 1995. Il a été financé de façon conjointe par le Gouvernement du Niger, les USA, la France, la Libye, le PVNU, le BCPR et le PNUD. Suite à une mission d’évaluation en septembre 2007, une extension du projet a été accordée pour l’année 2008-2009. Le projet a été clôturé définitivement en fin 2010. 

Ce que nous avons accompli

-          l’objectif relatif à la consolidation de la paix a été atteint avec 3160 combattants réinsérés et 298 coopératives créées. Les données de l’enquête effectuée par la mission d’évaluation finale du projet en 2011 montraient comme  46 coopératives montrent en général leur efficacité économique, sociale et politique. Elles ont augmenté de 20,71% le nombre de leurs membres et de 47,54% leur capital de 2006 à 2010.

-          5 rencontres intercommunautaires ont été réalisées sur les 2 prévues

-          1200 femmes victimes du conflit ont été réinsérées et 100 coopératives féminines constituée : les bénéficiaires du projet se sont regroupées par affinité et ont constitué 100 coopératives. Après évaluation des projets par le comité technique d’analyse et validation par le Comité régional de réinsertion socio- économique, les coopératives féminines ont obtenu du PCPAA leur financement en novembre 2009 et sont devenues opérationnelles.

-           100 micro-projets appuyés portent sur l’élevage, le commerce, les banques céréalières, l’artisanat, la microfinance. 

Les conflits fonciers ont été atténués par l’appui conseil aux communes, le partenariat avec les administrations publiques et les ONG, et l’application de la stratégie de communication axée sur la culture de paix, le renforcement de la gouvernance des coopératives (COGERAT). 

Financement du projet



Financé par  le PNUD à hauteur de 1 486 040 USD

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe