Nos projets

Réduction de la pauvreté

  • Le projet OMD5 permet de poursuivre le transfert de compétences dans le domaine de la santé maternelle en vue de soutenir l’accélération de la réduction du taux de mortalité maternelle conformément à l’objectif du Programme Pays 2009 - 2013.

  • Le Programme Conjoint d’Appui au Développement de la Région de Maradi (PCM) vise à contribuer à apporter une réponse intégrée et harmonisée aux défis régionaux de développement et à l’atteinte des OMD de la Région de Maradi.

  • L’objectif principal est de soutenir le Niger dans le cadre du Renforcement des Capacités pour la réduction de la pauvreté et l’accélération de l’atteinte des OMD.

  • Avec une population estimée à plus de 15 millions d’habitants et un taux de croissance démographique de 3,3% par an, le Niger compte environ 52 % de jeunes de moins de 15 ans et plus du tiers dans la tranche d’âge de 15 à 35 ans. Aussi, l’accès de cette jeunesse à un emploi productif, décent, durable et rémunérateur constitue une priorité pour le gouvernement au Niger

Gouvernance Paix Sécurité

  • Le Plan de Travail Biennal (PTB) 2012-2013 est une fusion des PTA « Appui à l’Amélioration de l’Accès à la Justice » et « Promotion des Droits Humains », et est mis en œuvre par le Ministère de la Justice.

  • Le Projet d’Appui au Processus de Décentralisation a pour objectif d’appuyer les institutions nationales en charge de la décentralisation

  • L’objectif visé par le PNUD et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui participent au présent projet est le renforcement des capacités techniques, financières et opérationnelles des principaux acteurs impliqués dans le processus électoral, notamment la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), les institutions de la République et les autres acteurs impliqués, les Organisations de la Société Civile (OSC), les femmes, les jeunes et les médias. Les actions proposées ont pour finalité la conduite efficiente du processus électoral et l’organisation d’élections inclusives, libres, transparentes et crédibles, conformes aux standards internationaux.

  • Dans le cadre de l’appui aux efforts du Gouvernement du Niger pour garantir la paix et la sécurité des biens et des personnes, le Secrétaire Général des Nations Unies a autorisé le Fond des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF) à financer le Plan de priorité du Niger pour la consolidation de la paix soumis par le Niger.

  • Le projet Consolidation de la Paix dans l’Aïr et l’Azawak (PCPAA) a été une des réponses aux engagements pris par le Gouvernement dans le cadre des accords de paix signés en 1995.

  • Le projet vise à renforcer les capacités des gouvernorats régionaux à coordonner les structures de sécurité qui relèvent de leur autorité pour répondre à des crises de sécurité civile avec le soutien et l’engagement des communautés locales.

  • Le Niger a mis en place en octobre 2011 une Stratégie de sécurité et de développement des zones sahélo-sahariennes qui vise à impulser une dynamique plus forte de développement économique, social et culturel car elles sont confrontées à des conditions délétères de sécurité.

  • Le projet entend stimuler les progrès dans la consolidation de la paix et la bonne gouvernance dans le Sahel en se concentrant spécifiquement sur le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Il vise à façonner et à catalyser une nouvelle phase de soutien international, régional et national durable pour la paix et la bonne gouvernance dans le Sahel.

  • Le projet visait à renforcer les mécanismes formels et informels au niveau communautaire pour promouvoir la cohésion sociale, la sécurité communautaire et la résilience économique au Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad.

  • Le projet contribuera à améliorer la paix, la sécurité et la stabilité dans la région de Diffa.

Prévention des crises et récupération

  • En partenariat avec l’Union européenne, le royaume du Danemark, le PNUD et la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix, le projet vise dans les régions nord (Tillabéry, Tahoua, Agadez) à renforcer la sécurité des biens et des personnes, l’insertion socioéconomique des jeunes à risques, les capacités des institutions et des communautés et à promouvoir les initiatives de paix.

  • Le programme de Renforcement des Capacités du Niger pour la Prévention et la Gestion des Crises et Catastrophes étant la traduction programmatique de l’engagement du PNUD/BCPR à œuvrer dans ce domaine, dans le cadre du Programme pays 2009-2013.

  • Exécuté par la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) et la Commission Nationale de Contrôle et de Collecte des Armes Illicites (CNCCAI), ce projet poursuit le renforcement des capacités institutionnelles et communautaires visant à prévenir et gérer les conflits et à soutenir la consolidation de la paix à travers la prévention et gestion des conflits, le relèvement des groupes vulnérables et l’appui au déminage humanitaire et la contribution au programme de collecte d’armes illicites.

  • Projet inter-agence (PNUD, OIM, UNICEF, FNUAP) avec le soutien du Fonds des Nations Unies pour la Construction de la Paix (PBF) visant à soutenir les jeunes et les efforts de consolidation de la paix dans la région de Tahoua par un ensemble d’actions coordonnées, permettant d’alléger les pressions qui s’exercent sur cette zone.

Résilience

  • Le présent projet consiste à favoriser systématiquement les solutions à faible émission de carbone dans chaque composante de la première phase du programme qui s’étend sur 20 communautés rurales.

  • Le projet consiste en un soutien au processus Terrafrica pour la mobilisation de partenariats et de ressources en faveur de la lutte contre la dégradation des terres et des écosystèmes et au renforcement de capacité des acteurs nationaux en matière de gestion de l’environnement.

  • Le « Programme d’Appui aux Parcs de l’Entente » (PAPE) concerne les parcs nationaux du W, d’Arly et de la Pendjari (complexe WAP), ainsi que les aires protégées adjacentes et leurs zones périphériques contiguës au Bénin, au Burkina Faso et au Niger.

  • Le projet vise à mettre en œuvre des actions prioritaires d’adaptation au changement climatique sur le terrain.

  • Lancé en Septembre 2006, le projet COGERAT rentre dans sa sixième et dernière année d’exécution d’activités sur le terrain. A ce titre, un accent particulier sera mis sur le renforcement des capacités techniques et de gestion des bénéficiaires en vue d’une plus grande appropriation et pérennisation des acquis

  • Le présent projet vise à contribuer au renforcement des capacités des acteurs nationaux pour la valorisation et la gestion durable de la biodiversité. Ainsi, il contribue à renforcer le cadre d’action, juridique et institutionnel afin d’améliorer la gestion des aires protégées par le biais de nouveaux partenariats public-privé qui réduiront les coûts et créeront des conditions favorables à la conservation de la biodiversité.

  • Ce projet a pour objectif principal de renforcer les capacités du Niger pour la préparation, la production, la présentation à la Conférence des Parties (COP) de la CCNUCC et la vulgarisation de la troisième communication nationale.

  • A l’issue de la quatrième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement Africain, tenue en mai 2008, le PNUD, avec le soutien financier du Japon, a lancé dans 21 pays africains, le Programme Africain pour l’Adaptation (PAA) pour renforcer leur capacité d’adaptation face aux changements climatiques.

  • Le projet consiste à accompagner le Ministère de l’énergie et du Pétrole dans : (i) la définition des options stratégiques pour la promotion des énergies renouvelables, (iii) la mise en œuvre du projet Pilote de développement de Plateformes Multifonctionnelles (PTFM).

Renforcement des capacités

  • Le présent projet consiste à favoriser systématiquement les solutions à faible émission de carbone dans chaque composante de la première phase du programme qui s’étend sur 20 communautés rurales.

  • Le projet consiste en un soutien au processus Terrafrica pour la mobilisation de partenariats et de ressources en faveur de la lutte contre la dégradation des terres et des écosystèmes et au renforcement de capacité des acteurs nationaux en matière de gestion de l’environnement.

  • Le « Programme d’Appui aux Parcs de l’Entente » (PAPE) concerne les parcs nationaux du W, d’Arly et de la Pendjari (complexe WAP), ainsi que les aires protégées adjacentes et leurs zones périphériques contiguës au Bénin, au Burkina Faso et au Niger.

  • Le projet vise à mettre en œuvre des actions prioritaires d’adaptation au changement climatique sur le terrain.

  • Lancé en Septembre 2006, le projet COGERAT rentre dans sa sixième et dernière année d’exécution d’activités sur le terrain. A ce titre, un accent particulier sera mis sur le renforcement des capacités techniques et de gestion des bénéficiaires en vue d’une plus grande appropriation et pérennisation des acquis

  • Le présent projet vise à contribuer au renforcement des capacités des acteurs nationaux pour la valorisation et la gestion durable de la biodiversité. Ainsi, il contribue à renforcer le cadre d’action, juridique et institutionnel afin d’améliorer la gestion des aires protégées par le biais de nouveaux partenariats public-privé qui réduiront les coûts et créeront des conditions favorables à la conservation de la biodiversité.

  • Ce projet a pour objectif principal de renforcer les capacités du Niger pour la préparation, la production, la présentation à la Conférence des Parties (COP) de la CCNUCC et la vulgarisation de la troisième communication nationale.

  • A l’issue de la quatrième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement Africain, tenue en mai 2008, le PNUD, avec le soutien financier du Japon, a lancé dans 21 pays africains, le Programme Africain pour l’Adaptation (PAA) pour renforcer leur capacité d’adaptation face aux changements climatiques.

  • Le projet consiste à accompagner le Ministère de l’énergie et du Pétrole dans : (i) la définition des options stratégiques pour la promotion des énergies renouvelables, (iii) la mise en œuvre du projet Pilote de développement de Plateformes Multifonctionnelles (PTFM).

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe