Country Name

News Centre

les expériences d’irrigation solaire pour le maraichage dans les villages de Soumarana et Adraoua (commune de Safo)

Maman Labo, Bénéficiaire de kit solaire dans son jardin à Soumarana (Maradi)

Le «Projet d’Intégration de la réduction des émissions de Gaz à effet de serre dans le Programme national d’accès aux services énergétiques (PRASE-FEM) » fait partie des trois premiers projets de mise en œuvre du PRASE1 du Niger. Il a pour objectif  la promotion des solutions à faible émission de carbone afin d’améliorer aussi bien l’accès à l’énergie que l’accès aux services énergétiques modernes. Ses cibles-bénéficiaires sont: les populations de la Commune rurale de Safo (Région de Maradi, Département de Madarounfa), les acteurs/décideurs étatiques et communaux et le secteur privé.

 Les producteurs de Soumanara et Adraoua (Commune rurale de Safo)  ont reçu des kits d’irrigation solaires via la mairie dans le cadre du Programme de Référence d'Accès aux Services Energétiques (PRASE) financé par la Facilité Energie de l’Union Européenne et le PNUD. C’est le PNUD, à travers la mairie, qui a mis à la disposition des maraichers des kits d’irrigation solaires.

Site communautaire d’irrigation de Soumarana:

A Soumarana, environ 80 kits d’irrigation solaires individuels composés de panneaux solaires et de pompes immergées ont été installés auprès de maraichers disposant déjà de puits. Le réseau californien a été pris en charge par les acteurs eux-mêmes. En plus de ces kits individuels, deux aménagements composés chacun d’un forage, de panneaux solaires, d’une pompe immergée et du réseau californien ont été aussi réalisés au profit de maraichers installés respectivement sur deux sites de 4 ha.

Au total, 16 producteurs, dont les superficies varient de 0,15 à 0,4 ha, exploitent cette installation dimensionnée pour irriguer une superficie de 4 ha. Le site de 4 ha était préalablement exploité par une vingtaine de maraichers possédant déjà des puits ou des forages.

En effet, l’aménagement réalisé est composé d’un forage d’environ 75 m de profondeur, d’une pompe immergée, de réseaux californiens et de deux séries de panneaux solaires à savoir 20 panneaux solaires de 300 W et 15 panneaux solaires de 300 W. Les panneaux sont protégés par une clôture grillagée.

Le système, tel que dimensionné, ne permet pas à tous les producteurs d’arroser simultanément leurs parcelles. Une entente entre ces derniers a permis de faire un calendrier d’arrosage des parcelles de 2 producteurs par jour. Pendant ce temps, les autres producteurs doivent utiliser leurs motopompes sur leurs puits ou forages.

Un gardien payé par la société ELYPHROS est chargé de surveiller les investissements effectués sur les deux sites communautaires mais qui ne sont pas voisins (distant de plusieurs centaines de mètres).

Malgré sa présence, un vol a été opéré en décembre 2018 sur ce site communautaire isolant la série de 15 panneaux solaires montés en série. Seuls les 20 autres panneaux solaires montés en série permettent de faire fonctionner la pompe immergée avec pour conséquence une baisse du débit de l’eau. Les panneaux volés ne sont pas remplacés et d’ailleurs qui va s’en charger ? Personne n’a pu répondre.

Toujours est-il que ce vol a amené les utilisateurs à recruter un gardien dont ils assurent eux-mêmes la prise en charge. Aussi, la défaillance du système d’irrigation de l’autre site communautaire, a amené les exploitants de celui-ci à réfléchir à une cotisation annuelle de 7 500 F / an qui va être collectée pour la première fois en 2019 soit en cinquième année d’exploitation.

Pour ce qui est des travaux d’entretien, les utilisateurs disent s’organiser pour nettoyer les panneaux en cas de besoin. Pour la seule panne intervenue, et pour laquelle ils ont fait appel à ELYFROS, un des utilisateurs a pris sur lui d’intéresser le technicien avec un forfait de 5.000 F.

Site communautaire d’irrigation de  Adraoua:

A  Adraoua, au moins 8 producteurs individuels, possédant déjà des puits, ont reçu chacun un kit d’irrigation solaire composé de panneaux solaires et d’une pompe immergée tandis que plusieurs sites communautaires d’irrigation solaire ont été installés.

En 5 ans d’utilisation, ces kits n’ont connu que de petites pannes réparables par les artisans locaux ou les producteurs eux-mêmes.

Source: chambre régionale d'agriculture de Maradi (RECA)

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global