Photo de famille des membres du comité de pilotage

La première réunion du Comité de pilotage (CoPIL) du Fonds pour la stabilisation de la Région du Lac Tchad, Guichet pour le Niger, s’est tenue le 09 Janvier 2020, dans la salle de réunion « The Loft » du Radisson Blu Hôtel à Niamey afin d’examiner les points suivants inscrits à son ordre du jour :

1)      Présentation du Guichet pour le Niger ;

2)      Approbation des zones cibles proposées ;

3)      Adoption du Plan de Travail Annuel pour l’année 2020, et

4)      Approbation des recommandations et résolutions.

La réunion a été présidée par SEM Bazoum MOHAMED, Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses (MISP/D/ACR) et co-présidée par Mme Diana Louise OFWONA, Représentante Résidente du Programme des Nations Unie pour le Développement (PNUD) au Niger.

Ont participé à la réunion les membres suivants du Comité de pilotage : les Ambassadeurs des pays et institutions donateurs (la République Fédérale d’Allemagne en son nom et représentant le Royaume de Suède,  l’Union Européenne et le Royaume-Uni), les représentants du Ministère en charge du Plan, de la HACP et de la SDS-Niger, du Gouverneur de la Région de Diffa et du Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) au Niger représentant  la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger.

Dans son propos d’ouverture, Madame Diana Louise OFWONA, Représentante Résidente du PNUD au Niger, a tenu à relever l’engagement du Gouvernement du Niger dans la mise en œuvre des stratégies de stabilisation et de consolidation de la paix dans les régions affectées par les conflits.

SEM Ambassadeur de l’Union Européenne a souligné dans son propos que l’année 2020 s’annonce pleine de défis et d’opportunités pour la région du Sahel, et en particulier la région du Lac Tchad. Elle se réjouit « de voir que la réflexion prend forme dans des propositions concrètes et opérationnelles, avec des résultats bien définis ». Selon elle, le document permettra aux acteurs de s’aligner afin de fournir une réponse plus efficace dans les domaines de la défense, de la sécurité intérieure, du développement et de l’humanitaire, en tenant compte d’une stratégie adaptée au contexte du Niger.

Elle a conclu son intervention en réitérant l’engagement et le soutien de l’Union Européenne au processus actuel, et a exprimé le souhait de son institution d’être informée des résultats des réunions du Comité Technique Régional et des étapes atteintes au regard de la mise en œuvre du guichet Niger du projet FRS/LT.

SEM l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne a salué l’engagement et les sacrifices des forces de défense du Niger dans le contexte actuel de lutte contre Boko Haram et l’État Islamique dont les actes empêchent les programmes de développement en cours dans la région d’être bénéfiques aux populations. Il a souligné avec satisfaction la pertinence de la nouvelle approche qui préside le présent projet, notamment au regard de son volet préventif qui permettra d’accompagner les activités sécuritaires, de relèvement et de résilience dans la région de Diffa.

Il a conclu son propos en annonçant que l‘Allemagne a prévu 40 millions d’Euros en appui à la Facilité régionale de stabilisation.

Le représentant de SEM l’Ambassadeur du Royaume Uni a, pour sa part, tenu à rappeler que son Gouvernement est un fervent partisan du fonds pour la stabilisation, notant au passage que des centaines de milliers de personnes sont impactées par les conséquences du conflit. Il a demandé au PNUD de coordonner les efforts en prenant en compte l’approche du Nigeria dans le règlement de la crise et surtout de tirer les leçons des expériences des autres pays. « Nous pensons que la clé du succès sera l’appropriation locale des populations avec l’appui du Gouvernement central, le Royaume-Uni est impatient de soutenir cette stratégie » a-t-il indiqué.

Dans son allocution d’ouverture, SEM le Ministre d’État, Président du Comité de Pilotage, a remercié les membres de leur présence effective aux premières assises du Comité de pilotage du Fonds pour la stabilisation de la Région du Lac Tchad – Guichet pour le Niger.

SEM le Ministre d’État, Président du Comité de Pilotage, a rappelé la volonté politique forte de Son Excellence le Président de la République, Chef de l’État, et les efforts du Gouvernement du Niger comme en témoigne la tenue du Conseil National de Sécurité à Diffa le mois dernier. Ce conseil, présidé par SEM ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger, a permis, entre autres, de discuter des mesures de relèvement et de développement dans la région, particulièrement de la fourniture des infrastructures et services sociaux et de la création des conditions économiques de nature à permettre le retour des populations dans leur terroir.

SEM le Ministre d’État, Président du comité de pilotage, a rappelé que le déplacement des populations dans la région a été fortement préjudiciable aux activités économiques. Ainsi, environ 120 000 réfugiés, 110.000 personnes déplacées et pas moins de 30,000 nigériens retournés du Nigeria sont pris en charge par le système humanitaire. La population de la Région, s’élevant à environ 600,000 personnes, sont impactées par les exactions du groupe Boko Haram. La vulnérabilité humanitaire et l’insécurité posent un défi important qui sera désormais pris en compte dans le cadre du mécanisme de mise en œuvre du présent projet.

Conformément aux engagements pris en Juillet 2019 à travers la mise en place du Fonds Régional de Stabilisation dont les conditions de sa mise en œuvre seront définies aujourd’hui (en ce qui concerne le volet pour le Niger), l’un des objectifs visés est de créer les conditions de sécurité nécessaires pour un retour en toute confiance des populations déplacées au sein de leurs communautés d’origine.

SEM le Ministre d’État, Président du Comité de pilotage, a remercié, d’une part, tous les Partenaires Techniques et Financiers pour leur engagement au retour de la paix, la reprise d’un développement économique et d’une stabilité régionale et, d’autre part, les donateurs pour leur « contribution conséquente », reconnaissant par ailleurs que certains donateurs ont même procédé à un changement de doctrine dans leurs mécanismes de financement. Il a par la suite salué la contribution additionnelle annoncée par l’UE pour un montant de 5 millions d’Euros.

En conclusion de son allocution d’ouverture, SEM le Ministre d’État, Président du Comité de Pilotage, s’est réjoui du choix judicieux des zones proposées que sont Baroua et de Bosso (Département de Bosso), N’gagam (Département de Diffa), et Tam (Département de Maine Soroa), et qui ont été justifiées par des analyses détaillées.

Le Président du Comité de pilotage, SEM le Ministre d’État, a, par la suite, invité le PNUD à faire sa présentation sur les points suivants :

1)      Présentation du projet « Fonds pour la Stabilisation de la Région du Lac Tchad » ;

2)      Mise à jour sur le volet Niger du projet, et

3)      Présentation des grandes lignes du projet, les zones cibles proposées et le plan annuel du Guichet pour le Niger.

Au terme des présentations, SEM l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne a remercié le PNUD pour le professionnalisme du document et la pertinence des analyses. Il a souhaité l’harmonisation des termes de référence du Comité de pilotage avec ceux des trois autres pays du Bassin du Lac Tchad. Il a reconnu le très bon ciblage des quatre sites et a félicité le Gouvernement pour son appropriation du processus.

1.      À l’issue des interventions et après consultation des membres, le Président du comité a déclaré approuvés par le Comité de Pilotage du Fonds pour la Stabilisation Régional dans le Lac Tchad, Guichet pour le Niger :

·         Les mécanismes de mise en œuvre et la création du Comité Technique Régional ;

·         Les zones cibles de N’Gagam, Baroua, Bosso et Tam ;

·         Le Plan Annuel de Travail et le budget pour l’année 2020.

2.      Les prochaines étapes qui feront suite à la première réunion du COPIL sont :

·         La création du Comité Technique Régional (CTR), basé à Diffa, qui sera présidé par le Gouverneur de la Région de Diffa, et dont la composition sera inclusive des représentations des ministères sectoriels, des PTF et des populations ;

·         La formulation et l’approbation des plans d’actions (JAP) pour chaque zone cible ;

·         La mise en œuvre des interventions au niveau local ;

·         Le suivi et l’évaluation des activités, et

·         La tenue en fin d’année de la deuxième réunion du Comité de pilotage pour l’année 2020.

Pour la clôture des travaux de la première session du Comité de pilotage, SEM le Ministre d’État, Président du Comité de pilotage, a félicité le PNUD et ses collaborateurs pour la qualité du travail réalisé et présenté, les Partenaires Techniques et Financiers pour leur disponibilité aux côtés du Niger, et les membres, partenaires de mise en œuvre, pour leur engagement à accompagner le processus.

Le Comité de pilotage, dans ses recommandations finales, a préconisé :

1)      L’harmonisation des termes de référence du Comité de pilotage du guichet pour le Niger avec ceux des autres pays afin d’avoir une cohérence dans leurs mécanismes fonctionnement ;

2)      L’accélération du processus de mise en œuvre des activités afin d’éviter tous retards qui seraient préjudiciables à l’atteinte des objectifs fixés, et

3)      La mise en œuvre diligente de toutes étapes consécutives à la présente réunion et telles qu’approuvées par le comité de pilotage.

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global