Table de séance de la cérémonie

Niamey le 19/10/2020, cérémonie de fin de formation de la 3ème promotion de policiers municipaux à l’école de la police et de la formation permanente.

La cérémonie a été réhaussée par la présence, du Ministre de l’intérieur de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, de l’Ambassadeur du Royaume du Danemark au Niger, du Président de la HACP, du conseiller technique paix-sécurité, représentant le PNUD Niger, du DG adjoint de la police nationale, des cadres de la polices et de nombreux invités dont les parents des élèves policiers municipaux.

Cette troisième promotion concerne 29 communes du Niger pour un effectif de 115policiers municipaux. La formation de cette promotion a été rendue possible grâce au projet d’Appui au renforcement de la stabilité au Niger (PARSAN financé par le Royaume du Danemark.

L’objectif du projet est d’appuyer les efforts de paix et de sécurité du Niger à travers une action renforcée de la HACP, pour la période 2017-2021 avec un budget total de 3 milliards 522 millions de FCFA.

Rappelons que les deux premières promotions ont bénéficié de l’appui de l’Union Européenne.

La première promotion recrutée en 2012 a formé 225 policiers pour les 15 communes d’Agadez, et la deuxième a formé 168 policiers pour 33 autres communes du Niger.

Dans son allocution, le Général Mahamadou Habou Tarka Président de la HACP a renouvelé sa reconnaissance au Royaume du Danemark et à l’Union Européenne pour avoir accompagné le Niger dans la mise en place de la police municipale. Il a également remercié le PNUD qui a soutenu la HACP dans la mise en œuvre du PARSAN et l’école de la police nationale pour la qualité de la formation.

C’est le Ministre de l’Intérieur Monsieur Alkache Alhada qui  a prononcé le  discours d’ouverture de la cérémonie.

Dans son allocution, il a d’abord fait l’historique de la police municipale au Niger avant de dire « Aujourd’hui il existe un fort engouement de la part des communes pour la police municipale. Au-delà de rôle envisagé au moment de sa création qui consistait à en faire une force auxiliaire des forces de défense et de sécurité, la police municipale a permis aux communes d’améliorer très sensiblement la collecte des impôts et des taxes tout en permettant aux Maires de disposer d’agents publics possédant une formation professionnelle de police. »

Le ministre de l’intérieur a terminé son discours en encourageant l’ensemble des communes du Niger à se doter de cet instrument qui contribue à la densification de l’encadrement administratif et sécuritaire du Niger.

Le clou de la cérémonie a été la remise des cadeaux aux meilleurs élèves policiers

 

 

 

 

 

 

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global