Table de séance

Une quarantaine de chefs traditionnels et religieux, venus des huit régions du Niger, ont été informés et sensibilisés sur les risques et opportunités liés aux changements et le processus PNA au Niger. C’était lors d’un atelier de trois jours organisé à l’hôtel Plaza de Maradi par le projet Plan National d’Adaptation du PNUD. L’atelier s’est ouvert samedi sous la présidence du Secrétaire général du Gouvernorat de la région de Maradi, M. Sanoussi Sani, en présence du Secrétaire Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour un Développement Durable (CNEDD) et président du Comité de pilotage du projet, Dr Kamayé Maâzou, du team leader résilience du PNUD Niger, M. Abdou Soumaïla et du vice-président de la Délégation spéciale de Maradi, M. Abdou Aya Mahaman.

Dans son intervention, M. Abdou Soumaïla a, au nom de la Représentante résidente du PNUD au Niger, salué la présence des chefs traditionnels et religieux, preuve de l’intérêt qu’ils accordent aux questions des changements climatiques. Il a rappelé les différents effets de ces changements climatiques sur les secteurs de la vie socioéconomiques des pays, notamment ceux en voie de développement comme le Niger. M. Abdou Soumaïla a poursuivi, en indiquant que c’est dans le souci de faire face à ces effets des changements climatiques que le Gouvernement s’est engagé, avec l’appui du PNUD, à l’intégration de l’adaptation dans les politiques, stratégies et programmes de développement et à lancer le processus PNA en vue de la planification et la budgétisation de l’adaptation à moyen et long termes. Il a conclu en réaffirmant l’engagement du PNUD à poursuivre ses appuis au Niger.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général adjoint du Gouvernorat de la région de Maradi a salué le choix de Maradi pour abriter l’atelier. Il a rappelé les principales conséquences des changements climatiques sur le Niger, avant de remercier les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Niger, notamment le PNUD et le Fonds Vert pour le Climat. M. Sanoussi Sani a salué le ciblage des chefs traditionnels et religieux, en raison du rôle qu’ils jouent dans la sensibilisation des communautés. Pendant les trois jours de l’atelier, des experts du CNEDD et du Système d’Alerte Précoce (SAP), ainsi que les membres de l’Unité de gestion du projet ont fait plusieurs présentations sur les changements climatiques, la réduction des risques de catastrophe, le processus PNA et les opportunités de financements dans le domaine des changements climatiques. Toutes les présentations ont fait l’objet des discussions entre les présentateurs et les participants. En clôturant l’atelier, le président du Comité de pilotage du projet a salué l’assiduité et la participation active des participants aux travaux de l’atelier.

Dr Kamayé Maâzou les a invités à partager les informations reçues avec leurs structures, les populations et les collectivités locales en vue d’une meilleure prise en compte des changements climatiques dans les budgets des collectivités. 

Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global