Site de récupération de terre dégradée

Le 29 janvier 2022, a eu lieu le lancement officiel des travaux de récupération des terres dégradées dans les villages de Kanak, Abdounézé et Tiggart, situés dans la Commune Rurale de Tenhiya, département Tanout, région de Zinder.

La cérémonie s'est déroulée en présence du préfet de Tanout, du Maire de la commune de Tenhiya, de l'équipe de projet PFAN, du chef de groupement touareg, des autorités administratives et coutumières et des populations des villages concernés.

Les travaux de récupération des terres dégradées financés par le projet PFAN, sont mis en œuvre par le Secrétariat Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour un Développement (CNEDD), avec l’appui financier et technique du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Soutenus par deux micro-projets soumis au PFAN par les responsables de la Commune, en collaboration avec les services techniques départementaux et communaux, les travaux de récupération des terres dégradées concernent cent-cinquante (150) hectares, dont soixante (60) pour le village de Kanak et quatre-vingt-dix (90) hectares pour les villages de Abdounézé et Tiggart.

En effet, en plus de contribuer à la lutte contre la pauvreté, à travers les travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre, la récupération des terres dégradées permettra de régénérer la biodiversité végétale et animales et même de lutter contre les changements climatiques à travers la séquestration du carbone.

Les bénéficiaires directs des travaux pour l’ensemble de deux (2) villages sont estimés à deux cent soixante-quinze (275) personnes, dont 45% des femmes.

Au-delà de ces bénéficiaires directs, les travaux qui seront réalisés profiteront à l’ensemble des populations des villages concernés, celles des villages environnants et même à l’ensemble de la Commune Rurale de Tenhiya, au Département de Tanout et, même à l’ensemble de la région de Zinder.

Rappelons que le projet « Planification et Financement de l’Adaptation au Niger » PFAN envisagé au titre du FPMA, a pour objectif d’aider les populations vulnérables ainsi que les autorités nationales et locales à renforcer leur résilience aux risques et à la vulnérabilité climatiques, en mettant un accent particulier sur la planification et la mise en œuvre de mesures d’adaptation au changement climatique dans le secteur de l’eau.

D’une durée de cinq ans, le projet a pour objectif d’aider les populations vulnérables ainsi que les autorités nationales et locales à renforcer leur résilience aux risques et à la vulnérabilité climatiques, en mettant un accent particulier sur la planification et la mise en œuvre de mesures d’adaptation au changement climatique dans le secteur de l’eau.

Il intervient dans sept (7) communes de trois (3) régions de notre pays, à savoir :

·                     Les communes de Kao, Tabalak, Takanamatt et Tchintabaraden dans la région de Tahoua ;

·                     Les communes de Tondikiwindi et Ouallam dans la région de Tillabery ;

·                     La commune de Tenhiya dans la région de Zinder.

Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Niger 
Aller à PNUD Global